Aller au contenu principal

Articles de la catégorie ‘Développement’

France, Fibre optique, mobile, accentuer les efforts


degroupnews.com – Fibre optique, mobile : les opérateurs et l’État appelés à accentuer leurs efforts.

Par Yann Daoulas, Jeudi 23 janvier 2020 à 16:19

Les députés Eric Bothorel et Laure de la Raudière présentaient hier un nouveau rapport sur la couverture numérique du territoire.  Au menu : mobile, fibre et entreprises.

Eric Bothorel et Laure de la Raudière le 22 janvier devant la Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale

Ils n’en sont pas à leur coup d’essai : deux ans après la publication d’un premier rapport sur la couverture numérique du territoire, Laure de la Raudière (Agir) et Eric Bothorel (LREM) remettent ça. Les deux députés se fendent d’un nouvel état des lieux de la disponibilité de l’Internet fixe et mobile en France. Et des efforts restant à accomplir pour permettre à tous les Français de bénéficier du Très Haut Débit fixe et d’un service de téléphonie mobile digne de ce nom.

Le rapport n’est pas encore publié, mais les deux parlementaires ont présenté hier sa synthèse devant la Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale. Tout en constatant l’accélération des déploiements fixes et mobile survenue depuis leurs travaux de 2017, ces spécialistes du sujet au sein de l’Assemblée soulèvent plusieurs points de vigilance. Avec en vedette, trois préoccupations : la fibre en zone rurale, la lenteur de l’amélioration de la couverture mobile, et la trop faible concurrence sur la fibre pour les entreprises.

La fibre pour tous, oui mais quand ? : Les alertes et coups d’éclat des associations de collectivités n’y ont rien fait. Le gouvernement a refusé d’inscrire au Projet de loi de finances 2020 un coup de pouce supplémentaire pour apporter la fibre optique aux territoires encore sans financement à cette heure (2,7 millions de locaux sur 25 départements). Une intransigeance comptable mal perçue dans les territoires, et qui a interrogé jusque sur les bancs de la majorité.

Carte déploiement ARCEP

Les deux co-rapporteurs, dont un représentant de ladite majorité en la personne d’Éric Bothorel, en conviennent : l’effort de l’exécutif est insuffisant. « En zone d’initiative publique, il faut engager les fonds nécessaires pour accélérer les déploiements et rassurer les élus. L’Etat doit mobiliser davantage de moyens pour aider les collectivités engagées dans le déploiement des RIP », a ainsi résumé le député des Côtes-d’Armor. Les besoins supplémentaires sont estimés à 100 millions d’euros, et Laure de la Raudière lance déjà un « appels à l’ensemble des bancs, majorité comprise » pour que ce montant tombe dans l’escarcelle THD à l’occasion du PLF 2021.

Les deux députés proposent aussi un « véritable reporting du Plan France THD » pour permettre aux parlementaires d’y voir plus clair sur la consommation ou non des crédits et leur éventuel redéploiement. Et pas seulement une fois par an à l’occasion des PLF, ajoute Eric Bothorel. Le tout permettra peut-être de « comprendre comment ce mécanisme qui n’est pas habituel va pouvoir être mis en place », interrogation formulée hier par une autre députée de la majorité en pointe sur les sujets numériques, Christine Hennion.

Plus généralement, l’exécutif est – une nouvelle fois – appelé à prendre position sur son projet à moyen terme en matière d’Internet fixe. « L’objectif de la généralisation de la fibre en 2025 doit (..) être clarifié et assumé dans son contenu », estiment les auteurs du rapport. A l’unisson, là encore, des collectivités, ou encore récemment de l’Arcep. Ardents défenseurs du 100% fibre, les deux députés avaient déjà évoquée leur hantise dans leur rapport de 2017 : que les solutions de transition ne deviennent une « réalité pérenne » pour une partie des Français privés de la fibre optique. Depuis, force est de constater que l’horizon ne s’est pas éclairci…

En attendant 2025, les co-rapporteurs se penchent aussi sur le jalon du 100% THD en 2022 et des efforts à consentir pour atteindre cet objectif. Raison pour laquelle « un bilan des territoires » sans solution THD à cet horizon leur paraît « souhaitable ». Au passage, le cas des logements raccordables sur demande en zone AMII est également abordé, Orange et SFR se voyant invités à proposer des « offres de détail pour les locaux inéligibles à la fibre pour l’instant ».

Couverture mobile : encore un peu de patience : C’était l’un des grands axes de l’accord New Deal, qui vient de fêter ses deux ans : la généralisation de la 4G sur les sites mobiles existants. Sur ce point, les choses avancent, avec 5 100 sites convertis en 4G depuis lors, se félicitent les co-rapporteurs. Le bât blesse en revanche sur le dispositif de couverture ciblée, bâti en concertation avec les collectivités. Les opérateurs de téléphonie sont invités « à redoubler leurs efforts », en particulier en zone rurale, car les résultats sont jugés « insuffisants ». Les députés pointent notamment le « nombre très réduit des sites en fonctionnement » – 4 exactement selon les relevés de l’Arcep. Un constat relayé à l’envi par leurs collègues de la Commission, que Laure de la Raudière et Eric Bothorel se sont malgré tout employés à rassurer.

« Ce n’était pas terrible, c’est pas formidable, mais c’est nettement mieux qu’avant », a ainsi résumé ce dernier, rappelant que de nombreux projets devraient aboutir prochainement. Près de 500 sous six mois, si l’on en croit le suivi réalisé par le régulateur. D’autre part, le délai maximal de mise en place d’un site après identification officielle est de deux ans. Raison pour laquelle peu de ces sites demandés par les collectivités sont à ce jour sortis de terre, a fait remarquer Laure de la Raudière.

Le tout n’empêche pas les deux parlementaires de suggérer des pistes d’amélioration. Par exemple impliquer davantage encore les collectivités pour identifier les sites d’implantation de nouveaux pylônes. Ou, demande de longue date dans les territoires, une « meilleure visibilité sur les déploiements des opérateurs ». Les députés font également le forcing pour améliorer les cartes de couverture mobile, dont l’inexactitude hérisse leurs collègues et leurs administrés : passage du taux de fiabilité de 95 à 98%, intégration des données mesurées en crowdsourcing, indication des déploiements prévus avec date de mise en service.

Enfin, le duo de rapporteurs veut s’assurer que le déploiement à venir de la 5G ne débouche sur une nouvelle fracture territoriale. Une réforme de l’Ifer, c’est-à-dire de la taxation des stations radioélectriques, est préconisée afin de ne pas dissuader les opérateurs de déployer le réseau de 5e génération en zone rurale. Et si cette incitation n’est pas suffisante, la porte est également ouverte à la mise en place de futurs « RIP 5G »  : Laure de la Raudière et Éric Bothorel proposent ainsi de « définir dès aujourd’hui les modalités d’intervention des collectivités dans le financement de sites 5G en cas de carence de l’initiative privée ».

Marché entreprises : l’année ou jamais ? : Troisième grand volet du rapport présenté hier, le marché entreprises. Une problématique trop longtemps éludée par l’Assemblée nationale, a convenu Laure de la Raudière. Les parlementaires veulent prendre à bras le corps l’atonie concurrentielle du segment, verrouillé aussi bien sur la partie offres de gros que sur le marché de détail. Ils demandent ainsi à l’Arcep de faire de « la dynamisation du marché de gros sa priorité ». Ce en soutenant le modèle « wholesale only » d’un Kosc, approche « qui a fait les preuves de son efficacité ». Le régulateur est aussi invité à s’intéresser de plus près à la disponibilité et aux tarifs de certaines offres sur le marché de gros (notamment avec qualité de service renforcée), afin de permettre aux opérateurs de détail de rester compétitifs. Le manque de dynamisme du marché de la fibre noire longue distance est aussi souligné.

Enfin, toujours sur la partie entreprises, les problèmes de coordination entre Autorité de la concurrence et Arcep sont à nouveau pointés du doigt. Les auteurs du rapport recommandent ainsi une meilleure concertation entre les deux entités, pour éviter que ne se répète l’imbroglio Kosc. Lequel a déjà été examiné par les sénateurs, les conduisant à envisager une « proposition de loi obligeant les autorités à se coordonner dès que cela est utile au traitement du dossier ».

Concertation n’est pas raison, néanmoins. Comme nous le découvrions en début de semaine, l’Autorité de la concurrence n’a ainsi pas fait grand cas de l’avis du régulateur des télécoms dans un autre dossier, celui du rachat de SFR par Altice. Régulièrement remise en question ces derniers mois, la légitimité de l’Autorité de la concurrence sur ces dossiers télécoms aux vastes implications techniques et économiques reste au centre des débats. Une défiance qui ne risque pas de se dissiper quand celle-ci affirme, dans sa réponse à une saisine de l’Association des opérateurs alternatifs (AOTA) publiée ce jour, que « l’appréciation du caractère indispensable de la fibre pour la clientèle entreprise doit être fortement relativisée au vu de ses besoins réels »… [Mise à jour du 24/01 : l’Autorité de la concurrence a relevé à l’occasion de cette dernière instruction plusieurs « points d’attention » qui la conduisent à lancer une « enquête exploratoire » sur le marché entreprises].

Lire la Source : https://www.degroupnews.com/reseaux/fibre-optique-mobile-operateurs-etat-accentuer-efforts

France Investissements 4 milliards


ACCUEIL – ÉCONOMIE – « Choose France » : L’Élysée annonce pour près de 4 milliards d’euros d’investissements en France. ATTRACTIVITÉ – MSC, Coca-Cola et AstraZeneca ont annoncé ces nouveaux investissements à la veille d’un sommet économique organisé lundi à Versailles.

Par 20 Minutes avec AFP – Publié le 19/01/20 à 23h04 — Mis à jour le 19/01/20 à 23h04.

Les chantiers de l’Atlantique à Saint-Nazaire, en juin 2019. — SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPA

« Santé, transport, banque, agroalimentaire, télécoms, numérique… Il y a des annonces sur tous les territoires, dans tous les secteurs et pour tout type d’emplois », s’est félicité la présidence de la République. Près de 4 milliards d’euros provenant de grands groupes étrangers vont être investis en France, a annoncé dimanche soir l’Elysée, en amont du 3e sommet « Choose France » destiné à montrer que l’Hexagone attire encore, malgré les mouvements sociaux.

Parmi ces annonces, la plus importante provient de l’armateur italo-suisse MSC, qui a passé une commande d’un montant de 2 milliards d’euros aux Chantiers de l’Atlantique à Saint-Nazaire pour deux nouveaux paquebots, livrables en 2025 et 2027 et propulsés au GNL (gaz naturel liquéfié). Cette commande ferme s’accompagne de la signature de deux protocoles d’accord entre MSC et les chantiers navals, portant potentiellement sur 4 milliards d’euros d’investissements supplémentaires, a précisé l’exécutif.

200 patrons invités au château de Versailles : Emmanuel Macron a convié lundi, lors de la 3e édition du sommet « Choose France », près de 200 patrons français et étrangers au château de Versailles, à la veille du Forum économique mondial (WEF) de Davos. Comme en 2018, la France demeure la deuxième destination pour les investisseurs étrangers en Europe derrière l’Allemagne et devant le Royaume-Uni. Entre 2017 et 2019, son attractivité a progressé du 22e au 15e rang du classement publié par le WEF, « soit la meilleure progression du top 20 », selon l’Elysée. Selon Matignon, les investissements directs étrangers dans les entreprises françaises ont crû de plus de 5 milliards d’euros en 2018 (soit une hausse de 20 %) « et l’année 2019 promet de battre de nouveaux records ».

Plusieurs organisations syndicales – CGT, FO, FSU et Solidaires des Yvelines – ont déjà annoncé qu’elles en profiteraient pour manifester sur place, au 47e jour de grève contre la réforme des retraites, afin de demander le retrait du projet.

MSC, Coca-Cola et AstraZeneca : La construction à Saint-Nazaire des deux nouveaux paquebots de 6.700 passagers chacun va générer « 14 millions d’heures de travail, correspondant à 2.400 emplois pendant trois ans et demi », précise l’exécutif. L’accord prévoit également le développement d’une nouvelle classe de paquebots au GNL ainsi que celui d’un nouveau prototype de bateaux propulsés pour partie à la voile, intégrant de fait les « meilleures innovations en matière environnementale », le secteur de la croisière étant régulièrement accusé d’énormément polluer.

Parmi les autres annonces dans le cadre de « Choose France » figure la décision de Coca-Cola et de son embouteilleur d’investir un milliard d’euros sur cinq ans en France, dont la moitié pour renforcer son réseau de production et de distribution, et l’autre pour « soutenir le développement de ses marques actuelles et introduire de nouveaux produits sur le marché français ».

En outre, le géant pharmaceutique AstraZeneca a annoncé un investissement de plus de 450 millions d’euros (500 millions de dollars) sur cinq ans en France, dont plus de 200 millions d’euros pour son site de Dunkerque où M. Macron est attendu lundi. Le groupe anglo-suédois, qui emploie environ 1.000 salariés en France, va en particulier poursuivre le développement de son site de Dunkerque, spécialisé dans la production de produits aérosols pour le traitement de l’asthme et de la bronchopneumopathie chronique obstructive, souligne-t-il dimanche dans un communiqué. Une centaine d’emplois seront créés « pour accompagner cette montée en puissance », précise AstraZeneca.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/economie/2698819-20200119-choose-france-elysee-annonce-pres-4-milliards-euros-investissements

Smart City, Chine, Inquiétant !


20minutes. korii.slate.fr – La Chine, leader inquiétant de la Smart City. Quand «intelligence» rime avec «surveillance».

Shanghai, de nuit. | Hector Retamal / AFP

Entre 1980 et aujourd’hui, la part de la population chinoise résidant en ville est passée de 18% à 58%. Ce chiffre devrait encore s’accroître de 292 millions de personnes d’ici à 2050. La Chine compte 662 villes, dont 160 dépassent le million d’habitants.

Les ambitions de Pékin en matière de Smart City sont considérables : le régime prévoit la construction de dix-neuf nouveaux pôles urbains et d’une « super-ville » de quarante millions d’habitants.

Du point de vue des autorités, ces agglomérations ne peuvent être fonctionnelles qu’à plusieurs conditions : la maîtrise du trafic routier et l’utilisation de transports propres d’abord ; la lutte contre les incivilités ensuite. Autant de problèmes auxquels la Smart City est censée apporter des solutions.

La ville de Shenzhen est un modèle du genre. Selon un représentant de sa délégation à l’exposition internationale des Smart City de Barcelone, l’agglomération a électrifié l’ensemble de ses bus et taxis. Un système de santé connecté permet d’accéder au dossier médical de toute personne se faisant soigner à Shenzhen, du moment qu’elle réside en Chine.

Mais comme d’autres villes de l’empire du Milieu, Shenzhen met aussi en œuvre une surveillance généralisée et la reconnaissance faciale, sous couvert de sécurité et de gestion du trafic automobile.

Intérêt occidental : Concernant les incivilités, les autorités chinoises ont imaginé un outil tout droit sorti d’un épisode de Black Mirror, dont les médias occidentaux se sont largement fait l’écho : le crédit social.

Il s’agit tout simplement d’un système permettant la notation des citoyens en fonction de leur comportement. Trop d’incivilités peuvent par exemple conduire à une interdiction de train ou d’avion. Le système n’est toutefois pas unifié à travers le pays. Au Xinjiang, il est mis à contribution pour le nettoyage ethnique des Ouïghours.

Certaines villes font appel à des entreprises privées pour gérer la surveillance ou la circulation automobile. Ainsi, le géant de la tech Alibaba Group, dont le siège se trouve à Hangzhou, a équipé la métropole de City Brain, une plateforme qui surveille le trafic routier et contrôle les feux de circulation. Le croisement éventuel de ces données avec les bases de données existantes d’Alibaba pose naturellement question.

De façon plus préoccupante, plusieurs villes occidentales se montrent de plus en plus intéressées par les technologies chinoises. Darwin, en Australie, a ainsi fait appel à Huawei pour déployer 900 éclairages LED « intelligents », 24 capteurs environnementaux (ozone, bruit…) et 138 caméras de surveillance pour un total de 10 millions de dollars. Quant au coût pour les libertés publiques, il est probablement bien plus élevé.

Par Antoine Hasday sur BBC – 06/01/2020 à 12h41

Lire la Source : https://korii.slate.fr/tech/chine-villes-smart-city-shenzhen-surveillance-reconnaissance-faciale-credit-social

Smart City

Smart City, Croissance énorme


journallactionregionale.com – Marché des plates-formes Smart City 2019 : une étude approfondie explore une croissance énorme par : Cisco, Intel, Hitachi, IBM, Huawei, Microsoft. Marché mondial des plates-formes Smart City 2019 par entreprise, régions, type et application, prévisions jusqu’en 2024.

La dernière recherche Smart City Platforms Market analyse à la fois les données qualitatives et quantitatives pour présenter un aperçu de la future contiguïté autour du marché Smart City Platforms pour la période de prévision, 2019-2024. La croissance et les développements du marché des plates-formes Smart City sont étudiés et un aperçu détaillé est donné.

Une étude approfondie du paysage concurrentiel du marché des plates-formes Smart City a donné un aperçu des profils d’entreprise, de la situation financière, des développements récents, des fusions et acquisitions et de l’analyse SWOT. Il offre une vue raffinée des classifications, applications, segmentations, spécifications et bien d’autres encore pour le marché des plates-formes Smart City. Cette étude de marché est un rapport d’intelligence avec des efforts méticuleux entrepris pour étudier les informations correctes et précieuses. Les scénarios réglementaires qui affectent les différentes décisions du marché des plates-formes Smart City font l’objet d’une observation approfondie et ont été expliqués.

Certains des principaux acteurs du marché comprennent : Cisco, Intel, Hitachi, IBM, Huawei, Microsoft.

Rapports Les projets Intellect détaillent le marché des plates-formes Smart City sur la base des joueurs d’élite, des données présentes, passées et futuristes qui offriront un guide rentable à tous les concurrents du marché des plates-formes Smart City. L’analyse SWOT bien expliquée, la part des revenus et les coordonnées sont partagées dans cette analyse de rapport.

Segmentation par type : plate-forme de gestion de la connectivité, plate-forme d’intégration, plate-forme de gestion des appareils, plate-forme de sécurité, plate-forme de gestion des données, autre.

Segmentation par application : Smart Mobility / Transportation, Extended City Services, Smart Utilities, Infrastructure Management, Environment Planning, Other.

Obtenez une remise instantanée dès maintenant sur : https://www.reportsintellect.com/discount-request/887265

  • Table des matières :
  • Rapport sur le marché mondial des plateformes de villes intelligentes 2019-2024
  • 1 Présentation du marché des plateformes Smart City
  • 1.1 Présentation du produit et étendue des plateformes Smart City
  • 1.2 Classification des plates-formes Smart City par types
  • 1.2.1 Comparaison des revenus des plates-formes mondiales Smart City par types (2019-2024)
  • 1.2.2 Part de marché des revenus des plateformes Smart City mondiales par types en 2018
  • 1.2.3 Plate-forme de gestion de la connectivité
  • 1.2.4 Plateforme d’intégration
  • 1.2.5 Plate-forme de gestion des appareils
  • 1.2.6 Plateforme de sécurité
  • 1.2.7 Plate-forme de gestion des données
  • 1.2.8 Autre
  • 1.3 Marché mondial des plateformes Smart City par application
  • 1.3.1 Comparaison de la taille du marché et des parts de marché des plates-formes mondiales Smart City par applications (2014-2024)
  • 1.3.2 Mobilité / transport intelligents
  • 1.3.3 Services urbains étendus
  • 1.3.4 Utilitaires intelligents
  • 1.3.5 Gestion de l’infrastructure
  • 1.3.6 Planification de l’environnement
  • 1.3.7 Autre
  • 1.4 Marché mondial des plateformes de villes intelligentes par région
  • 1.4.1 Comparaison de la taille du marché des plateformes de villes intelligentes mondiales (en millions USD) par région (2014-2024)
  • 1.4.1 Amérique du Nord (États-Unis, Canada et Mexique) État et perspectives des plates-formes Smart City (2014-2024)
  • 1.4.2 Europe (Allemagne, France, Royaume-Uni, Russie et Italie) État et perspectives des plateformes Smart City (2014-2024)
  • 1.4.3 Asie-Pacifique (Chine, Japon, Corée, Inde et Asie du Sud-Est) État et perspectives des plateformes de villes intelligentes (2014-2024)
  • 1.4.4 Amérique du Sud (Brésil, Argentine, Colombie) État et perspectives des plateformes de villes intelligentes (2014-2024)
  • 1.4.5 Moyen-Orient et Afrique (Arabie saoudite, Émirats arabes unis, Égypte, Nigéria et Afrique du Sud) État et perspectives des plateformes de villes intelligentes (2014-2024)
  • 1.5 Taille du marché mondial des plates-formes Smart City (2014-2024)
  • 2 Profils d’entreprises
  • À continuer.
  • Raisons d’acheter ce rapport :
  • 1. Estimations 2019-2024 Smart City Platforms Tendances du développement du marché avec les tendances récentes et l’analyse SWOT.
  • 2. Obtenez les informations les plus récentes disponibles sur tous les marchés des plateformes Smart City actives et planifiées dans le monde.
  • 3. Comprendre le scénario d’approvisionnement du marché des plates-formes Smart City régionales.
  • 4. Identifier les opportunités dans l’industrie du marché des plateformes Smart City à l’aide des projets à venir et des perspectives de dépenses en capital.
  • 5. Faciliter la prise de décision sur la base de solides données historiques et prévisionnelles sur les capacités du marché des plates-formes Smart City.

Par reportsintellect – 3 janvier 2020

Lire la Source : https://journallactionregionale.com/2020/01/03/marche-des-plates-formes-smart-city-2019-une-etude-approfondie-explore-une-croissance-enorme-par-cisco-intel-hitachi-ibm-huawei-microsoft/

Meilleurs vœux 2019-2020


Monsieur Stéphane ÉVRARD

Joyeuse célébration la tête en direction de l’étoile qui guide votre inspiration.

Je vous présente mes meilleurs vœux pour un Noël chaleureux.

« Soyez reconnaissants (es) et compatissants (es) les uns (es) envers les autres, honorez ce sentiment de Gratitude, travaillez ensemble dans l’unité et la globalité pour votre plus grand bien et pour celui des personnes qui sont concernées. Un changement a lieu sur cette planète et vous le représentez. »

En route sur le chemin vers l’Humanité Réunifiée, n’hésitez pas à me contacter si vous désirez de plus amples informations.

Lumineuse journée. Merci pour qui vous êtes.

Rendez-vous à bientôt.

Stéphane ÉVRARD – Votre alchimiste de la Conscience.

Merci à Monsieur Stéphane ÉVRARD, pour ce message de paix reçu ce matin de Réveillon de Noël à 08h37. Un grand Merci à toi Stéphane…

Le gouvernement stoppe sans prévenir


lagazettedescommunes – AMÉNAGEMENT NUMÉRIQUE – Fibre optique : le gouvernement stoppe sans prévenir le financement des derniers réseaux d’initiative publique.

Le gouvernement soumet à consultation un nouveau cahier des charges pour le financement des réseaux d’initiative publique, sans mentionner l’existence de fonds supplémentaires mobilisables. De son côté, le Sénat a voté dans le projet de loi de finances pour 2020 un complément de financement de 322 millions d’euros, malgré l’avis défavorable du gouvernement. Un nouveau bras de fer vient de commencer sur l’achèvement de la couverture en fibre optique.

À peine le guichet de financement des réseaux d’initiative publique (Rip) rouvert, mi-octobre, le voilà privé de financement… Ce guichet doit permettre d’achever la couverture en fibre optique du territoire à horizon 2025, conformément aux vœux du Président de la République pour atteindre l’objectif européen de la société du gigabit (Gigabit Society).

À l’annonce de sa réouverture, le gouvernement avait précisé que le guichet bénéficierait de 140 millions d’euros immédiatement mobilisables, économisés sur les 3,3 milliards d’euros du plan France très haut débit (France THD). Au-delà, des crédits devaient être « recyclés » grâce aux très longs délais entre les engagements et les crédits de paiement.

De façon très surprenante, le 4 décembre, un communiqué de presse signé Julien Denormandie, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des finances, annonce qu’un…

Par Martine COURGNAUD – Del Ry – Publié le 06/12/2019

Lire la Source : https://www.lagazettedescommunes.com/653540/fibre-optique-le-gouvernement-stoppe-sans-prevenir-le-financement-des-derniers-reseaux-dinitiative-publique/

Angers, Territoire Intelligent


angersloiremetropole.fr – Le territoire intelligent a pris son élan le 12 novembre 2019. Engie et ses partenaires (Suez, La Poste et le groupe Vyv) ont été retenus pour conduire ce projet sans précédent. Celui-ci sera mené au bénéfice des habitants dans leur vie quotidienne et au profit de larges économies pour la collectivité. 120 millions d’euros seront investis par Angers Loire Métropole.

Le territoire intelligent a été présenté au public le 23 novembre 2019 au centre de congrès, à l’occasion d’Avenirs numériques. La veille, la journée Fox in the city, organisée au Quai par la coopérative Angers French Tech, présentait aux professionnels certaines innovations techniques imaginées pour mettre en œuvre la smart city. (Photos : Coralie Pilard et Thierry Bonnet/Angers Loire Métropole)

Optimiser les services urbains par l’usage des technologies afin de générer des économies pour la collectivité tout en accélérant la transition écologique : voici ce que permettra le territoire intelligent appliqué aux domaines de l’énergie et de l’habitat, de l’environnement, de la mobilité et de la sécurité.

Ce « virage majeur », qualifié « d’historique », la totalité des maires et des élus d’Angers Loire Métropole (moins 3 abstentions et 1 vote contre) ont choisi de le prendre en plaçant l’entreprise française Engie Solutions aux commandes de cet important marché.

Pour accompagner la collectivité, l’entreprise spécialisée en génie électrique, systèmes d’information et de communication, mais aussi Cyber sécurité et vidéo protection, s’est entourée de Suez, expert des métiers de l’eau et des déchets, du groupe La Poste et du Groupe Vyv, spécialisé dans la protection sociale, mutualiste et solidaire.

Depuis le printemps, ce consortium était en lice aux côtés de trois autres équipes. Au terme d’un long travail d’analyse mené par la collectivité, la commission d’appel d’offres a finalement retenu la proposition d’Engie Solutions, jugée par l’instance « attractive et particulièrement aboutie sur le plan du développement économique, de l’accompagnement de la collectivité et du transfert de compétences ». Elle présentait par ailleurs « les économies les plus élevées ». Celles-ci s’élèveront en effet à 100 millions d’euros minimum.

Une tranche ferme à 121,2 millions d’euros : « Exceptionnel par son caractère innovant » du propre aveu du président d’Angers Loire Métropole, Christophe Béchu, le choix d’Angers de s’inscrire dans la ville intelligente (smart city) va en effet placer Angers et son agglomération en tête des collectivités qui ont un temps d’avance. « Sur le fond et la démarche, ce marché global de performance n’a pas d’équivalent en France », rappelle Constance Nebbula, élue au Numérique et à l’Innovation.

On parle ici d’un contrat de 178 millions d’euros (hors taxe), dont 121,2 millions d’euros pour sa tranche ferme, et qui engage les deux partis ces douze prochaines années.

En clair, il va s’agir pour le mandataire de tenir des engagements chiffrés en matière d’économies d’énergie. Il aura aussi à répondre à des enjeux d’installation de capteurs, de rénovation d’infrastructures et de création d’une super plateforme vers laquelle convergeront les données publiques. Celles-ci proviendront des huit centres de supervision déjà existants dédiés à la sécurité, aux transports en commun, au suivi de la qualité de l’eau, etc.

Car au cœur du territoire intelligent, il y a la data. Cette donnée publique que l’on utilise tous les jours sans s’en rendre compte mais qui, une fois recueillie, stockée, analysée et croisée avec d’autres données, permet de vastes opportunités dans la manière de gérer les territoires. Le contrat qui unit Angers Loire Métropole et Engie Solutions doit être signé début 2020. Quant à la data, elle restera pleinement propriété de la collectivité.

Un territoire intelligent, pour quoi faire ? : Améliorer la vie des citoyens en leur proposant des services plus efficients et économes pour la collectivité : voici, de manière très simplifiée et en quelques chiffres, comment le déploiement du territoire intelligent va se concrétiser.

Éclairage public : Baisser la pollution lumineuse, réduire la consommation d’énergie, adapter l’éclairage aux besoins selon la fréquentation, les situations particulières (météo défavorable, zones de travaux, etc.) : c’est en partie ce que permettra l’installation de 3.600 capteurs sur les candélabres, sachant que leur mise en synergie avec d’autres données permettra de créer de nouveaux usages pour les citoyens. 30.000 points lumineux énergivores seront équipés en led et 10.000 mâts remplacés dans l’agglomération.

Signalétique lumineuse tricolore : 60% de la signalétique seront rénovés via l’installation de près de 120 capteurs de comptage des flux de circulation, sur près de 130 carrefours. Ces aménagements auront pour premier usage de gérer de façon dynamique la signalisation sur les zones les plus fréquentées, notamment en cas d’événements particuliers (grands événements, conditions météo, etc.).

Bâtiments publics : La régulation thermique sera un véritable enjeu. Engie mettra en place une approche globale de gestion des bâtiments. Le bâtiment de La Cité, siège de la vie associative angevine, fera l’objet d’une expérimentation en vue de s’adapter au mieux à l’occupation de ses différents espaces et d’obtenir des informations fines, qui permettront d’améliorer sa performance énergétique globale (éclairage, chauffage, ventilation) en apportant également un service de télé protection. En parallèle de cette expérimentation, 3.560 capteurs d’eau, d’électricité et de gaz seront installés dans les bâtiments publics pour diminuer de 20% leurs dépenses énergétiques.

Déchets : Les points d’apport volontaire des déchets seront équipés de capteurs, pour suivre leur remplissage en temps réel et ainsi éviter ainsi des tournées de collecte parfois inutiles. La télésurveillance permettra aussi de lutter contre les dépôts sauvages aux pieds de ces conteneurs.

Innovation mondiale dans le domaine de la voirie intelligente : le passage piéton lumineux (ici visible sur l’écran) s’allume via des capteurs de présence pour assurer la sécurité des personnes qui traversent même si l’éclairage public est faible. Cette innovation peut aussi être décliné le long des pistes cyclables, pour matérialiser des places de livraison, etc. (Photo : Thierry Bonnet/Angers Loire Métropole)

Espaces verts : 400 capteurs seront installés dans les parcs et jardins pour mieux gérer leur arrosage. Nul besoin en effet de déclencher les jets d’eau s’il a plu durant la nuit. A la clé, 30% d’économies sont attendus sur certains sites. Ces capteurs pourront aussi être utiles pour repérer les îlots de chaleur ou encore connaître de manière plus fine la fréquentation de ces espaces.

Eau et assainissement : La technologie déployée permettra de réguler en direct la qualité et la pression de l’eau potable au robinet, qui font l’objet de 10% des réclamations des usagers. L’autre enjeu sera de baisser de 20% le débit des fuites nocturnes et de 7% environ les consommations de produits de traitement et d’énergie de l’usine de production d’eau potable des Ponts-de-Cé.

Stationnement : Des capteurs seront installés pour identifier les places de stationnement disponibles en temps réel. Cette solution aura une incidence positive sur la pollution, le bruit et le respect des zones de livraison.

PUBLIÉ LE 29 NOVEMBRE 2019

Lire la Source : http://www.angersloiremetropole.fr/medias/62761-l-avenir-est-au-territoire-intelligent/

Cameroun-Gabon, Fibre Optique


Agence Cameroun Presse – Cameroun-Gabon : Bientôt la matérialisation de l’interconnexion de réseaux de télécommunications haut débit à fibre optique.

C’est la trame de fond du mémorandum d’entente signé ce jeudi 28 novembre 2019 à Libreville entre le ministre gabonais de la Communication et de l’Economie numérique, Rigobert Ikambouayat Ndeka et le ministre camerounais des Postes et Télécommunications Minette Libom Li Likeng.

Le document signé entre la partie camerounaise et celle gabonaise est le cadre juridique qui va permettre la matérialisation de l’interconnexion entre Yaoundé et Libreville de leurs réseaux de télécommunications haut débit à fibre optique (CAB 4 et CAB 1 respectivement). Il vise à fixer clairement le cadre général et légal de la coopération en matière d’interconnexion de réseaux de télécommunications entre le Cameroun et le Gabon.

Il faut aussi y voir le but de mettre en place un comité chargé de la mise en œuvre et du suivi dudit mémorandum et des conventions subséquentes. La signature de ce mémorandum d’entente a connu la présence des représentants des bailleurs de fonds du projet que sont : la Banque mondiale, la Banque africaine de développement et l’Union internationale des télécommunications).

Le document paraphé, participe également de la preuve que la coopération dans la sous-région Afrique centrale bénéficie d’un renforcement à travers la mutualisation des infrastructures numériques entre le Cameroun et le Gabon.

Signalons que les échanges de télécommunications entre les deux pays sont jusque-là assurés par des câbles sous-marins internationaux. L’interconnexion de leurs réseaux à haut débit avec la fibre optique en vue, produira des effets positifs à travers par exemple, la réduction des coûts de connectivité. Il s’agit donc d’une coopération numérique mutuellement bénéfique.

Innocent D H – Samedi 30 novembre 2019, 14h57.

Lire la Source : https://agencecamerounpresse.com/societe/cameroun-gabon-bient%C3%B4t-la-mat%C3%A9rialisation-de-l%E2%80%99interconnexion-de-r%C3%A9seaux-de-t%C3%A9l%C3%A9communications-haut-d%C3%A9bit-%C3%A0-fibre-optique.html

Limoges – Smart City


Le Populaire du Centre – Energie – La ville de Limoges s’engage un peu plus dans la démarche de smart city.

La ville de Limoges, lors Salon des maires et des collectivités locales, a signé un contrat avec Engie Solutions afin de poursuivre son engagement à la transition écologique de son patrimoine grâce au digital avec le programme Vertuoz.

En 2018, un groupe scolaire avait été choisi pour expérimenter Vertuoz : une solution de pilotage énergétique innovante. Ainsi l’établissement avait été équipé de centaines d’objets connectés (capteurs, sondes, actionneurs…) afin de faire des économies d’énergie et financière. Un test qui s’est révélé concluant puisqu’à l’occasion du Salon des maires et des collectivités locales, Engie Solutions et la ville de Limoges ont signé un marché d’innovation.

« L’objectif avec un tel contrat, c’est de faciliter la gestion informatisée des chauffages et le rafraîchissement dans les établissements mais aussi de développer les recherches pour déployer ce système dans toutes les écoles et les EPHAD de la ville », explique Emile Roger Lombertie, maire de Limoges.

L’essai mené en 2018 avait abouti à une diminution de 50 % de la consommation d’énergie. « Et l’énergie la moins polluante, c’est celle que l’on ne consomme pas », ajoute l’édile. La ville de Limoges avec ce contrat réaffirme sa volonté de s’inscrire dans une politique éco-responsable et de s’engager un peu plus dans la démarche de smart city, une ville intelligente utilisant les technologies pour améliorer la qualité de vie des citoyens et à respecter l’environnement.

Annabelle Neyrat, directrice du marché public Tertiaire Vertuoz en charge du contrat avec Limoges appuie ces propos. « Une ville intelligente, ça commence par des bâtiments intelligents. Grâce à Vertuoz, on arrête de consommer de l’énergie dont on n’a pas besoin et le surchauffage ! »

Transformés en sismographes


ZDNET.FR – Réseaux et Télécoms – Les câbles sous-marins en fibre optique transformés en sismographes.

Technologie : Des chercheurs de l’université de Berkeley ont démontré qu’il serait possible d’utiliser les câbles sous-marins en fibre optique qui traversent les mers et les océans pour mesurer l’activité sismique et étudier des zones de failles jusqu’ici inaccessibles aux instruments existants.

Les études sismologiques tirent l’essentiel de leurs données d’instruments installés sur terre, ce qui veut dire que les 70% de la surface de la Terre recouverts d’eau ne sont pas surveillés. Cette cécité est un handicap majeur dans notre compréhension des phénomènes sismiques. Mais des chercheurs de l’université Berkeley en Californie viennent de publier une étude dans la revue Science qui prouve que l’on pourrait transformer les câbles de communications sous-marins en sismographes. Il s’agit des câbles de connexion Internet en fibre optique qui transportent les données sur de très longues distance en utilisant la lumière.

De la sismologie photonique : Or, cette dernière se disperse ou se déforme si le câble se déplace ou change d’orientation. Les chercheurs de Berkeley ont trouvé le moyen de surveiller et d’interpréter ces variations pour détecter l’activité sismique avec précision. Ils parlent de “sismologie photonique” qui consiste à envoyer de courtes impulsions laser le long du câble et à utiliser l’interférométrie afin de mesurer la rétrodiffusion tous les 2 mètres. L’intérêt de cette technique est qu’il n’est pas nécessaire de déployer des capteurs tout au long des câbles, il suffit de connecter l’instrument de mesure à l’extrémité de la fibre.

Une expérimentation conduite dans la baie de Monterey a transformé une portion de 20 kilomètres de câble sous-marin en l’équivalent de 10 000 stations sismiques. Sur quatre jours, les chercheurs ont enregistré un séisme de magnitude 3,5 et une diffusion sismique à partir de zones de failles sous-marines. Pour démontrer la parfaite viabilité de leur technique, les chercheurs s’attellent désormais à prouver qu’ils peuvent envoyer des impulsions laser à travers un canal sans interférer avec les autres canaux de la fibre qui transportent des paquets de données indépendants. Mais ces premiers résultats sont prometteurs. (Eureka Presse)

Par L’agence EP | Vendredi 29 Novembre 2019

Une Smart City ?


opendatasoft – Leading solution for data sharing- C’est quoi la smart city ? Une introduction à la ville intelligente. De nombreuses villes, comme Stockholm, Rio de Janeiro, ou encore Lyon se transforment, construisent et testent leurs modèles smart. Mais concrètement, c’est quoi la Smart City ?

On lit et fantasme beaucoup sur le concept de la Smart City. Les représentations de ces villes dans l’imaginaire collectif sont en partie largement influencées par le cinéma (des Temps modernes à Minority Report). Pour autant, qu’en est-il dans la réalité ? De nombreuses villes, comme Stockholm, Rio de Janeiro, ou encore Lyon se transforment, construisent et testent leurs modèles smart. Mais concrètement, c’est quoi la Smart City ?

C’est quoi la Smart City ? Le contexte : La concentration toujours plus importante des individus dans les villes amène irrémédiablement celles-ci à préserver et optimiser leurs ressources et leur organisation. Pour bien comprendre le contexte, voici 2 constats :

  • Actuellement, 50% de la population mondiale vit dans les villes. En 2050, ce pourcentage passera à 70%.
  • Les villes occupent 2% de la surface terrestre et produisent 80% des émissions de gaz à effet de serre.

L’objectif des villes, des métropoles, et des territoires est donc d’accompagner cet enjeu sociétal, politique et environnemental.

Concrètement, qu’est-ce qu’une Smart City ? : La Smart City ou ville intelligente consiste globalement en l’optimisation des coûts, de l’organisation, du bien-être des habitants.

Ce concept d’origine anglo-saxonne n’est pas nouveau. Les pionnières dans le domaine sont les mégalopoles d’Asie, comme Hong-Kong ou Singapour. Depuis 1980, les technologies avancées et les services de pointe sont les activités dominantes de Singapour, ville audacieuse et futuriste. Cela s’illustre notamment par le projet Supertrees, l’implantation à travers toute la ville d’arbres artificiels hauts de 50 mètres. Ces arbres sont équipés de modérateurs de température. Ils éclairent, récoltent l’eau de pluie, etc.

Supertrees Singapour.

On assiste également en Corée du Sud et dans les Émirats à la construction de villes intelligentes, véritables laboratoires connectés destinés à accueillir des habitants. La Ville Internationale de Songdo, en Corée du Sud, quartier conçu de toute pièce, est un des projets les plus ambitieux de ces dernières années en matière de Smart City. Ses bâtiments sont construits selon des standards américains de haute qualité environnementale. Ses routes et ses édifices disposent de capteurs et de systèmes destinés à mesurer, organiser le trafic, et anticiper et ajuster les consommations d’énergie.

En Europe, la concrétisation de ce concept s’illustre différemment. Les pays européens et leurs villes ont choisi de fonder leurs évolutions technologiques sur leurs spécificités culturelles et territoriales.

Barcelone, par exemple, doit avant tout mettre ses systèmes au niveau technologique pour suivre ses ambitions. En 2014, 1100 lampadaires furent équipés de LED pour réduire la consommation énergétique. Des capteurs ont également été installés à proximité de ses lampadaires pour détecter la proximité de piétons. Lorsque les rues sont vides, l’éclat lumineux est atténué pour consommer moins d’énergie. Ces installations ont permis une économie d’énergie de 30% dans le domaine de l’éclairage urbain.

Ce qui caractérise la Smart City – Les fondements de la ville intelligente : Pour accéder au rang de Smart City, pour que le challenge soit atteint, toute ville doit avoir un état d’esprit « smart » :

  • La donnée est au service des citoyens. Son traitement intelligent repose sur des principes participatifs et de transparence. Son action est une réponse à leurs attentes et leurs intérêts. Elle n’est donc ni intrusive, ni un moyen de contrôle de la vie privée.
  • Pour être smart, la ville s’appuie sur plusieurs projets data impliquant différents opérateurs urbains. La Mairie de Paris a lancé un projet expérimental de mesure des déplacements, de la pollution atmosphérique et sonore place de la Nation. Ces données sont visibles sur la plateforme open data de la ville.
  • Être vigilant sur la notion de temporalité des données dans le lancement et l’anticipation des actions. Anticiper le développement de la ville ou la qualité de vie des citoyens ne se définit pas à partir des mêmes données que la prévention des accidents ou la fluidification de la circulation.

Les piliers caractéristiques d’une ville sont son économie, sa mobilité, son environnement, ses habitants, son mode de vie et son organisation.

L’idée consiste à développer des moyens et des solutions aptes à répondre aux besoins de la population tout en préservant les ressources, l’environnement… L’analyse et la valorisation des données offre aux villes la possibilité de gérer finement leurs leviers économiques, environnementaux, citoyens… Cette gestion intelligente, c’est la capacité de mettre en lien ces leviers, de leur permettre de « performer » non plus individuellement, mais en les reliant les uns aux autres.

Par exemple, Los Angeles optimise les tournées de collecte des ordures à l’aide de capteurs dans les conteneurs. Lyon a lancé Hublo, un centre de supervision de l’exploitation de l’eau potable. Celui-ci collecte, visualise et analyse en temps réel l’ensemble des données liées au service d’eau de la ville. Hublo permet à la ville de Lyon de mieux anticiper et organiser les interventions, de réduire les fuites et la consommation de cette ressource.

En quoi les données guident les enjeux de la ville intelligente ? – L’open data, moteur des Smart Cities :

  • En filigrane de ce concept, ce qui va permettre d’inventer la Smart City, ce sont les connexions entre ces réseaux, le croisement et l’exploitation des données.

À ceci s’ajoute la question : les Smart Cities sont-elles le véritable Eldorado du Big Data ?

  • L’importance de la donnée dans la ville intelligente prend effectivement tout son sens. La logique des réseaux, la collecte et le traitement des données, l’évaluation et la mesure de leur potentiel et de leurs limites conditionnent la performance de ces villes.
  • La collecte de données sur les infrastructures et les équipements de loisir permet d’adapter le personnel nécessaire aux jours et heures de fréquentation. La satisfaction des usagers et des employés est ainsi assurée.
  • L’interopérabilité des données (ou comment rendre les villes plus intelligentes)

La diversité des sources, des données, leur volumétrie, les nombreux acteurs, nécessite un pilotage mené par la ville. La gouvernance et le partage de ces données sont deux principes fondamentaux pour :

  • Visualiser et comprendre le fonctionnement, les consommations de la ville et discerner les dysfonctionnements.
  • Faire émerger de ces informations des besoins auxquels il convient de trouver de nouveaux usages et de nouveaux services dits « intelligents ».

Enfin, les réelles conditions de succès résident dans l’interopérabilité des données, à savoir l’accès et le partage de toutes les données via des formats standards (dont les APIs). L’enjeu consiste à rendre les données disponibles dans un format lisible et exploitable par les acteurs.

Rendre par exemple un bâtiment intelligent pour optimiser sa gestion de l’énergie ne consiste pas seulement à le relier à Internet. Il s’agit de permettre à d’autres outils et systèmes de communiquer avec les données de fréquentation, de température. C’est ce défi technique que les villes doivent tout d’abord relever.

Ville Créative et Durable


Smart City – Ville Créative et Durable, Laboratoire Européen d’Innovation Urbaine

Ville Créative et Durable.

DEDALE | INITIATEUR DE SMARTCITY : Dédale est une agence européenne consacrée à l’innovation urbaine et sociale. Dédale s’intéresse tout particulièrement à l’innovation et aux nouveaux usages dans des domaines en mutation tels que l’urbanisme, la culture, le tourisme, le développement durable, la participation citoyenne ou encore l’éducation.

En pointe sur les questions d’innovation urbaine, son champ d’activité recouvre le développement territorial, l’accompagnement de politiques publiques, le montage d’équipements innovants et tiers lieux, l’organisation d’événements culturels et citoyens, la mise en œuvre de stratégies et d’actions de concertation urbaine et la conception d’applications mobiles et services numériques urbains.

En tant que producteur indépendant, Dédale développe des projets et des événements comme :

  • Le Living Lab SmartCity.
  • Citytelling, solutions numériques pour la mise en récit de la ville.
  • PlayGreen, programme de recherche-action sur le développement durable et la nature en ville.
  • PARK(ing) DAY, événement qu’elle relaie au niveau national.
  • Le D-lab, pépinière de projets urbains innovants ou encore le festival Émergences, rendez-vous international des nouvelles formes artistiques à Paris.

Lire la Source : http://www.smartcity.fr/europe/

Monaco, Smart City


Monaco – Extended – Smart Principality – La ville intelligente monégasque se veut à la fois cohérente, tournée vers l’usager et conforme aux plus hauts standards internationaux. Elle améliorera encore l’expérience de vie au sein de la Principauté, renforçant ainsi son attractivité.

Principauté de Monaco.

D’ici 2022, la Smart City (ville intelligente) monégasque se concentrera sur trois grands objectifs : construire les derniers maillons d’une mobilité performante et connectée, améliorer le cadre de vie par l’interaction avec les habitants, parvenir à une meilleure maîtrise de la planification urbaine et des grands marqueurs environnementaux.

Mobilité : En matière de mobilité, plusieurs initiatives permettront d’enrichir les services, d’améliorer l’information et de fluidifier la circulation :

Des abribus connectés, véritables points de repère numériques au cœur de la ville, dotés de nouveaux services (Wi-Fi, capteurs environnementaux, services pour touristes et habitants…).

Une application permettant aux habitants, pendulaires et touristes de planifier leurs trajets en visualisant l’ensemble des solutions de mobilité disponibles.

Une offre densifiée de vélos électriques partagés, rendue accessible aux utilisateurs occasionnels.

L’expérimentation de navettes électriques autonomes pour le transport de passagers.

Relation à la ville : Le numérique sera également au cœur d’une nouvelle relation à la ville pour les habitants. Au-delà de l’accessibilité en ligne dès 2019 des informations liées au cadre de vie, la « voix de l’usager » sera prise en compte pour améliorer l’efficacité des services : une application permettra de recueillir et traiter les remontées, créant ainsi une boucle d’amélioration continue. Une plateforme numérique de services entre habitants (garde d’enfants, co­voiturage, prêt d’objets …) permettra de densifier le lien social et de créer des communautés d’intérêts à l’échelle des immeubles, des quartiers ou de la ville. Elle devrait en outre servir à déployer de nouvelles initiatives, comme la consultation citoyenne.

Et demain ? : Une meilleure mobilité qui augmente la qualité de vie grâce à l’optimisation de la circulation aux heures de pointe, à davantage de transports partagés, connectés et écologiques, à une meilleure information des usagers et à une interopérabilité entre modes de transport plus efficace.

La captation des données et leur exploitation seront les fondations indispensables à la construction d’une ville intelligente. À terme, Monaco sera doté d’une capacité prédictive sur des sujets clés comme la qualité de l’air, le bruit, le trafic et la consommation énergétique des bâtiments, grâce au développement d’outils d’Hypervision et de planification urbaine.

La Turballe, Fibre Optique


OUEST FRANCE – Pays de Loire – La Turballe. La Turballe. Tout sur le développement de la fibre optique.

La Turballe.

Une réunion d’information ouverte au public a lieu ce jeudi, à 19 h, salle Belle-Île, à la mairie. L’objectif est de présenter aux Turballais, le plan de déploiement de la fibre dans la commune, d’expliquer comment s’y connecter et de présenter les différents usages et services innovants apportés par la fibre : des apports aux particuliers, comme la rapidité de téléchargement, les jeux en réseau, la qualité de réception d’images… Des intérêts aussi pour les entreprises, stockage, téléchargement, visioconférence… Les habitants pourront aussi poser des questions pratiques et individuelles. Ce jeudi, à 19 h, à la salle Belle-Île de la mairie.

Publié le 28/11/2019 à 06h13

Baromètre du numérique


usine-digitale.fr – Baromètre du numérique – Une majorité de Français se connecte à internet sur smartphone

ÉTUDE INFOGRAPHIE Le Baromètre du numérique révèle un usage croissant des smartphones puisque 77% des Français en détiennent et plus de la moitié des Français l’utilise pour se connecter à internet. Toutefois, l’Arcep met en garde contre un usage contraint des smartphones que ce soit au niveau du choix sur le système d’exploitation ou du navigateur web utilisé.

Elle et son mobile, partout…

L’Arcep, le Conseil général de l’économie (CGE) et l’Agence du Numérique publient mercredi 27 novembre 2019 le Baromètre du numérique. Cette enquête annuelle revient sur la diffusion des outils numériques et l’évolution de leurs usages. Au niveau des « équipements émergents », place aux objets connectés. 16% des Français en détiennent un, et 9% des Français disposent d’une enceinte avec un assistant vocal. Cette année, l’Arcep s’est plus précisément penchée sur l’usage des smartphones et la liberté de choix des utilisateurs quant au système d’exploitation ou au moteur de recherche.

77% des Français possèdent un smartphone en 2019 contre 75% l’année précédente. Parmi ces personnes, 94% l’utilisent quotidiennement, preuve que cet objet est largement utilisé. A l’inverse, le désamour pour les téléphones fixes se fait croissant : 80% des Français en détiennent un (-4%) et seulement 23% d’entre eux l’utilisent quotidiennement.

Toutefois, cet usage du smartphone est assez contraint. S’agissant des systèmes d’exploitation, près de la totalité des Français (99%) utilisent l’un des deux systèmes dominants (iOS ou Android). Et une très grande majorité (73%) des détenteurs d’un smartphone disent qu’avoir la possibilité de transférer ses données est important à l’achat d’un nouveau smartphone.

Pourtant, cette possibilité n’est pas encore offerte aux usagers qui souhaitent passer d’un système d’exploitation à l’autre. Souvent, il est à la charge de l’utilisateur de transférer lui-même ces données. Même si différentes plates-formes cloud peuvent favoriser ces transferts, il reste compliqué pour de nombreux utilisateurs de le faire eux-mêmes.

UN NAVIGATEUR WEB IMPOSÉ : Si une majorité de Français utilise leur smartphone pour se connecter à internet (51%), 66% des personnes interrogées n’ont jamais testé un autre navigateur que celui installé par défaut sur leur smartphone. Mais, parmi le tiers ayant testé un autre navigateur, 55% ont changé. Ces résultats vont dans le sens de l’Arcep qui milite pour garantir une plus grande liberté de choix aux utilisateurs.

Un sujet d’autant plus important alors que Google a été condamné par la Commission européenne pour abus de position dominante : la filiale d’Alphabet a exigé des fabricants qu’ils préinstallent l’application Google Search et son navigateur comme condition à l’octroi de la licence pour accéder à Play Store utilisé sur les Android. Les Etats-Unis ont plus récemment ouvert une enquête sur Google qui est accusé de profiter de la position dominante de son moteur de recherche pour orienter à leur insu les consommateurs vers ses propres produits et services au détriment de ceux de ses concurrents. Un sujet pour lequel la firme de Moutain View a déjà été condamnée par la Commission européenne en 2017 : le gendarme européen a jugé que Google manipulait manipule les résultats de son moteur de recherche pour systématiquement favoriser son service Google Shopping au détriment de la concurrence.

LÉNA COROT | PUBLIÉ LE 27 NOVEMBRE 2019 À 10H31

Le trottoir, eldorado, Smart City ?


lagazettedescommunes.com – Numérique – Le trottoir, nouvel eldorado de la smart city ? Où concrètement se déploie le numérique dans nos villes ? La réponse, inattendue autant que passionnante, proposée par la Fabrique de la Cité à l’occasion d’une conférence lundi 25 novembre 2019, mérite que l’on s’y arrête : sur les trottoirs.

Que l’on parle de candélabres intelligents, équipés de caméras de vidéoprotection, de véhicules en freefloating, de tout ce qui court dessous comme les réseaux électriques ou de gaz, et bientôt du déploiement de la 5G… Tous ces services de la smart city se matérialisent sous, sur et au-dessus des trottoirs. Cet espace cristallise en effet un certain nombre de représentations, voire de fantasmes, autour de la ville du futur, a-t-on entendu à la Fabrique de la Cité, un think tank dédié à la prospective urbaine, créé par le groupe Vinci, qui accueillait lundi 25 novembre une conférence dédiée à ce sujet.

« Le trottoir est un objet pertinent pour interroger le devenir et le déploiement spatial du numérique dans l’espace urbain », comme l’a fait remarquer Raphaël Languillon, chargé d’études senior à La Fabrique de la Cité. Ce qui conduit même une partie de la sphère privée à estimer que les collectivités seraient assises sur un actif financier, longtemps perçu négativement, mais désormais stratégique qu’elles pourraient (devraient ?) monétiser.

Repenser la valeur de la bordure de trottoir : Pour comprendre les multiples enjeux que recouvre aujourd’hui le trottoir, il faut s’intéresser de près à la bordure de trottoir, cet espace intermédiaire entre la chaussée et le trottoir, dite « curb » en anglais. « Cette approche connaît même une importance accrue en Amérique du nord avec le curb management », explique Isabelle Baraud-Serfaty, maîtresse de conférences à Sciences Po Paris et présidente de Ibicity, qui invite à « repenser la valeur de la bordure de trottoir, vue comme une source de coût par beaucoup de collectivités, et qui devient aujourd’hui un actif stratégique ».

Car si le trottoir est devenu l’espace privilégié du déploiement du numérique en Europe, comme espace de « plug and play » (branchement et fonctionnement) de la smart city, c’est qu’il est « le moins cher » (contrairement à un bâtiment privé auquel il faudrait verser une rente, par exemple), et « le moins impactant » sur le fonctionnement de la ville, comme le précise Alain Guillaume, responsable développement et marketing chez Omexom (marque de Vinci).

De la ville des infrastructures à la ville des plateformes : « On n’y a pas réfléchi tout de suite. On était axé déplacements, données, comme si la donnée allait s’affranchir des infrastructures et tout résoudre. L’équation réside peut-être dans cette infrastructure intelligente, structurante pour la mobilité », pointe Emmanuel Mussault, directeur du programme « smart city » chez Michelin.

Il accompagne en effet le déploiement de nombreux nouveaux usages dans des champs très divers de la smart city : surveillance, micromobilités… Et invite aussi à réfléchir à des pratiques éphémères : comme par exemple « le branchement provisoire sur l’espace public, via des prises sorties du sol facilement, le temps d’un concert ou d’un autre événement culturel par exemple », expose Nicolas Machtou, directeur délégué Île-de-France chez Enedis France.

« On peut considérer qu’avant, le trottoir symbolisait la ville des infrastructures. Les réseaux se sont structurés en même temps que les trottoirs : égouts, gaz, eau, électricité… …

Lire la suite : https://www.lagazettedescommunes.com/651564/le-trottoir-nouvel-eldorado-de-la-smart-city/

La Smart City, incontournable


geeko.lesoir.be – La Smart City, incontournable dans un monde durable. Pour être durables, nos villes devront être smart. Les deux adjectifs sont indissociables.

Smart City, incontournable

Imaginez une ville où l’infrastructure des bâtiments réduit la consommation énergétique grâce à des solutions intelligentes, où les fuites d’eau ainsi que l’eau potable peuvent être contrôlées à l’aide d’un réseau de distribution intelligent et où les pistes cyclables seraient capables de fournir de l’électricité aux voitures électriques grâce à un système de voies rapides. Le contrôle de la pollution de l’air, des énergies renouvelables et le système de gestion des déchets contribuerait à rendre la ville plus verte et les jardins sur les toits seraient intégrés au design des immeubles, aidant à l’isolation et fournissant de l’oxygène aux villes. Les habitants auraient des informations en temps réel sur les embouteillages et les places de parking.

C’est à cela que ressemblera la ville de demain si l’on en croit le Forum Economique Mondial. Aujourd’hui, la réalité ne ressemble pas encore à cette espace futuriste, mais de plus en plus de villes à travers le monde mettent en place des politiques smart pour améliorer le quotidien de leurs citoyens à l’aide de la technologie. Il s’agit des Smart Cities, ou villes intelligentes.

Selon les villes et leurs besoins, les objectifs et projets d’une smart city peuvent varier. Certaines mettent l’accent sur la technologie, d’autres sur les données, ou encore la durabilité. Il est cependant certain qu’aujourd’hui le développement d’une smart city repose sur l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) pour améliorer la qualité de vie de ses habitants. Toutes ces Smart Cities se basent sur un point important, le développement croissant des villes. Au-delà de la simple utilisation des technologies de l’information et de la communication, au-delà même de l’innovation, la smart city a pour objectif de trouver des solutions aux problèmes que peuvent rencontrer une ville.

Une ville smart est d’abord une ville humaine : S’il est tentant d’imaginer une ville aux allures futuristes, baignant dans la technologie, il ne faut pas oublier qu’une smart city est d’abord une ville bâtie pour ses citoyens et les place au centre de ses préoccupations. Comme nous le rappelle Pieter Ballon, Dr. en Communication, une smart city est une ville où la technologie ne se voit pas forcément. « D’un point de vue urbain, la dernière technologie ayant métamorphosé nos villes est la voiture ». C’est à partir de ce moment-là que la structure de nos villes a commencé à changer pour s’adapter aux voitures, avec la construction d’autoroutes et de places de parking.

Il existe donc un parallèle entre les métamorphoses urbaines engendrées par la voiture et la technologie qui permet de remodeler nos villes de manière qu’elles soient plus agréables. « Ce n’est pas la technologie elle-même qu’il faut voir, mais les résultats, à savoir des espaces publics plus verts, des espaces avec une place accordée aux individus et pas seulement aux voitures. C’est à cela que ressemblera une vraie smart city. » Une smart city, c’est avant tout une ville agréable et responsable au niveau durable.

Par mhdufays -26 novembre 2019

True Blood addict

Chroniques Littéraires

Andree Boulay

Rayonner sa Beauté

Catherine Stakks

Le confort d'une histoire.

A book is always a good idea

Des livres, des mots, des photos...

partirlespiedsdevant.wordpress.com/

Qu'il est bon d'aller crever loin de chez soi

Outsider

Energie créative et univers artisanaux

Mixed Martial Arts Crew Arras

« Si vis pacem, para bellum »

Actu-Stars et People

Dans ce site on écrira des articles qui vont parlés d'actualité, des stars et des faits divers

Le pagine dei nostri libri

E' solo un punto di vista

Best of La Gay Life

Le meilleur du magazine gay life à retrouver sur lagaylife.fr

La Gay life

La vie est gay

lionsheadcafe.wordpress.com/

Christendom, Culture & Creativity

Home Ô si

D'aussi loin qu'on s'en souvienne ...

Norma Wallace Lifestyle

Recettes - Shopping - DIY - Culture - Décoration

Stefayako

Blog tattoo

Glass Onyon PR

publicity for the rest of us

Music Enthusiast

At the intersection of rock, blues, R&B, jazz, pop,and soul. For the True Believer.

L'Ours géopolitique

Le fond de l'air est géopolitique

Une France à refaire... si possible

A chacun(e) d'y contribuer

Les Néo Aventuriers

Voyages, Vis, Rêves

Meteoedu

Amanece un nuevo dia

lebruitdebruxelles.wordpress.com/

le bruit de bruxelles : culture & lifestyle à Bruxelles

Le Cri des Peuples

La voix des peuples et de la Résistance, sans le filtre des médias dominants. Abonnez-vous à la NEWSLETTER (quotidienne ou hebdomadaire) pour contourner la censure.

La Commune de Paris

Blog de Michèle Audin

Éxodo 20:13 No matarás. Éxodo 21:14 Además, si alguno se ensoberbeciere contra su prójimo, y lo matare con alevosía, de mi altar lo quitarás para que muera. Levítico 20:13 Si un hombre tiene relaciones sexuales con otro hombre como si fuera con una mujer, ambos han hecho algo repugnante y deben morir; serán los responsables de su propia muerte. Levítico 21:14 No tomará viuda, ni repudiada, ni infame ni ramera, sino tomará de su pueblo una virgen por mujer. Exodus 20:13 You shall not kill. Exodus 21:14 But if a man willfully attacks another to kill him treacherously, you shall take him from my altar, that he may die. Leviticus 20:13 If a man has sexual relations with a man as one does with a woman, both of them have done what is detestable. They are to be put to death; their blood guilt is on themselves. Leviticus 21:14 A widow, or one divorced, or a woman who has been defiled, or a harlot, these he shall not marry; but he shall take to wife a virgin of his own people.

El Papa bendice a los asesinos y predica en contra del ajusticiamiento, yo maldigo a los asesinos y predico en contra del asesinato. The Pope blesses the murderers and preaches against the execution, I curse the murderers and preach against the murder. El blog del jinete del caballo blanco, el que juzga con justicia – Mateo 24:21-24, Daniel 12:1-3 El tiempo del fin y de la revelación del juicio de Dios – Jesús [Josué], Jesús tenía cabello corto Isaías 43:10 Vosotros sois mis testigos, dice Jehová, y mi siervo que yo escogí, para que me conozcáis y creáis, y entendáis que yo mismo soy; antes de mí no fue formado dios, ni lo será después de mí. 11 Yo, yo Jehová, y fuera de mí no hay quien salve. Tocan la puerta, salgo y veo un grupo de gente, les pregunto:’¿quienes son ustedes?’, me responden: “somos los testigos de Jehová, queremos predicarte la Palabra de Dios en la Biblia…”, yo respondo: “ustedes son los falsos testigos de Jehová porque predican la Biblia, un libro que miente en Hebreos 5:9 al decir que Jesús es el Salvador, un libro que miente en Mateo 5:38-48 o Lucas 6:27-36 al decir que Jesús dijo que Jehová ama a sus enemigos, nada mas alejado de la realidad (Deuteronomio 32, Salmos 5, Salmos 110)”. Salmos 15:1 Jehová, ¿quién habitará en tu tabernáculo? ¿Quién morará en tu monte santo? 2 El que anda en integridad y hace justicia, Y habla verdad en su corazón. 3 El que no calumnia con su lengua, Ni hace mal a su prójimo, Ni admite reproche alguno contra su vecino. 4 Aquel a cuyos ojos el vil es menospreciado, Pero honra a los que temen a Jehová. El que aun jurando en daño suyo, no por eso cambia; 5 Quien su dinero no dio a usura, Ni contra el inocente admitió cohecho. El que hace estas cosas, no resbalará jamás. Soy amigo de la justicia, soy enemigo de la injusticia. Amo la justicia, odio la injusticia. No puedo amar la justicia y la injusticia a la vez, por eso no es cierto que el justo haya pedido amar la injusticia, los injustos hacen injusticia, no es cierto que el justo haya pedido amar a los enemigos, porque los enemigos de los justos hacen injusticia, porque amar a los injustos es amar la injusticia que estos practican, porque la mordedura de perro es a causa del perro!. Gente, ¿cuantos mas se darán cuenta que a muchos nos han engañado!!?, Génesis 3:13-15 Jehová dijo a la mujer: ¿Qué has hecho? La mujer respondió: La serpiente me engañó, y comí. Por ello Jehová dijo a la Serpiente: “Serás maldita entre todas las bestias y animales del campo; te arrastrarás sobre tu pecho y comerás polvo todos los días de tu vida, pondré enemistad entre ti y la mujer, y entre tu descendencia y la de ella, esta te herirá la cabeza y tú herirás la herirás en el talón. Proverbios 29:27 Los justos odian a los malos, y los malos odian a los justos. Amo la justicia y odio la injusticia: Salmos 45:7 Has amado la justicia y aborrecido la maldad; Por tanto, te ungió Dios, el Dios tuyo, Con óleo de alegría más que a tus compañeros.. Por lo tanto, los justos entenderán que una bestia griega, Cleóbulo de Lindos, dijo lo que un sabio judío, Josué el Mesías, nunca dijo! Dios no ama a todos, pero el falso profeta dice que Dios ama a todos porque el falso profeta solo quiere clientes que le enriquezcan y por eso les vende esa mentira a los injustos con este mensaje: “Dios te ama” o “Jesús te ama” o “Cristo te ama” – . Salmos 5:4 Porque tú no eres un Dios que se complace en la maldad; El malo no habitará junto a ti. 5 Los insensatos no estarán delante de tus ojos; Tu odias a todos los que hacen maldad. 6 Destruirás a los que hablan mentira; Jehová odia al hombre sanguinario y mentiroso. Salmos 5:11 Pero alégrense todos los que en ti confían; Den voces de júbilo para siempre, porque tú los defiendes; En ti se regocijen los que aman tu nombre. 12 Porque tú, oh Jehová, bendecirás al justo; Como con un escudo lo rodearás de tu favor.. Daniel 7:10 El tribunal se sentó, Y se abrieron los libros. Salmos 110:5 El Señor está a tu diestra; Quebrantará a los reyes en el día de su ira. 6 Juzgará entre las naciones, Las llenará de cadáveres; Quebrantará las cabezas en muchas tierras. 7 Del arroyo beberá en el camino, Por lo cual levantará la cabeza. 1 Corintios 6:2 ¿Acaso no saben ustedes que el pueblo santo ha de juzgar al mundo? 2 Tesalonicenses 2:8 se manifestará aquel inicuo, a quien el Señor matará con el espíritu de su boca. El papa Francisco declaró que la pena de muerte es inaceptable en todos los casos, dice: “Existe una creciente conciencia de que la dignidad de la persona no se pierde incluso después de la comisión de crímenes muy graves”. Proverbios 28:4 Los que abandonan la ley alaban a los impíos, pero los que guardan la ley luchan contra ellos. Isaías 11:4 y con el espíritu de sus labios matará al impío. Ninguna iglesia que predica la Biblia es una iglesia de Dios, porque Dios no ama a su enemigos (Salmos 5), Dios solo ama a los justos, precisamente porque Dios no ama a los injustos, es que ellos no van a heredar el reino de Dios: 1 Corintios 6:9 ¿No sabéis que los injustos no heredarán el reino de Dios? No erréis; ni los fornicarios, ni los idólatras, ni los adúlteros, ni los afeminados, ni los que se echan con varones, 10 ni los ladrones, ni los avaros, ni los borrachos, ni los maldicientes, ni los estafadores, heredarán el reino de Dios. (Daniel 2:44 Y en los días de estos reyes el Dios del cielo levantará un reino que no será jamás destruido, ni será el reino dejado a otro pueblo; desmenuzará y consumirá a todos estos reinos, pero él permanecerá para siempre). Tanto en los Evangelios Apócrifos como en el Nuevo testamento de la Biblia se han incluido verdades, principalmente en forma de parábolas, con muchas mentiras, que se crearon en los concilios del imperio que mató a los verdaderos cristianos. ( https://bestiadn.com/2019/08/18/el-culto-a-zeus/ )Muestro los argumentos que ponen en evidencia que Cristo tenía cabello corto (https://bestiadn.com/2019/04/21/cristo-utilizo-el-cabello-corto/ ). Salmos 118:16 .. La diestra de Jehová hace valentías. 17 No moriré, sino que viviré, y contaré las obras de Jehová (yo daré testimonio de la verdad : El Libro de la Verdad : la palabra de Jehová). Mateo 24:31 Y El enviará a sus ángeles [mensajeros] con una gran trompeta (se publica la verdad, se da anuncio) y juntarán a sus escogidos (el verdadero pueblo de Israel – los 144,000 justos ) de los cuatro vientos (las costas), .. Isaías 42:2 No gritará, ni alzará su voz, ni la hará oír en las calles. (https @ www – Solo es posible con la Internet y ya existe, entonces ya es el tiempo) Isaías 42:4.. y las costas (los cuatro vientos) esperarán su ley. Salmos 110:1 Jehová dijo a mi Señor: Siéntate a mi derecha hasta que ponga a tus enemigos por estrado de tus pies. No son las religiones de muchedumbres de adeptos las que predican la verdad, porque muchos son los llamados, pero pocos los escogidos. Mateo 22:14 Porque muchos son llamados, y pocos escogidos. Apocalipsis 14:3 Y cantaban un cántico nuevo delante del trono, y delante de los cuatro seres vivientes, y de los ancianos; y nadie podía aprender el cántico sino aquellos ciento cuarenta y cuatro mil que fueron redimidos de entre los de la tierra (Daniel 12:10, Juan 8:43, Juan 8:47). https://bestiadn.com/2020/01/16/the-pope-blesses-the-murderers-and-preaches-against-the-execution-i-curse-the-murderers-and-preach-against-the-murder/ Aunque pueda contener algunas frases sabias, (Esa es la estrategia de Satanás para llamar a sus mentiras: “la palabra de Jehová”, como lo hicieron los falsos profetas (los hijos de Satanás) en la antigüedad y ahora .. (Isaías 5:20-25), es como sucede con los fajos de billetes falsos combinados con billetes verdaderos) Eclesiastés es un libro que no debió ser considerado sagrado, basándome en su contenido, yo estoy seguro no lo escribió Salomón aunque se especule eso (https://777healthblog.wordpress.com/2019/07/19/cual-es-la-diferencia-entre-eclesiastico-y-eclesiastes/ ), no debería ser citado como una referencia de texto sagrado, dice por ejemplo que los muertos no tienen sentimientos y que no volverán a la vida (los falsos “testigos de Jehova” avalan ese libro). “Eclesiastés 9:5 Porque los que viven saben que han de morir; pero los muertos nada saben, ni tienen más paga; porque su memoria es puesta en olvido. 6 También su amor y su odio y su envidia fenecieron ya; y nunca más tendrán parte en todo lo que se hace debajo del sol. Daniel 12:1 En aquel tiempo se levantará Miguel, el gran príncipe que está de parte de los hijos de tu pueblo; y será tiempo de angustia, cual nunca fue desde que hubo gente hasta entonces; pero en aquel tiempo será libertado tu pueblo, todos los que se hallen escritos en el libro. 2 Y los muchos que duermen en el polvo de la tierra serán despertados (volverán a vivir – reencarnarán), unos para vida eterna, y otros para vergüenza y confusión perpetua. ¿Vieron la contradicción?: Apocalipsis 6:9 Cuando abrió el quinto sello, vi bajo el altar las almas de los que habían sido muertos por causa de la palabra de Dios y por el testimonio que tenían. 10 Y clamaban a gran voz, diciendo: ¿Hasta cuándo, Señor, santo y verdadero, no juzgas y vengas nuestra sangre en los que moran en la tierra? 11 Y se les dieron vestiduras blancas, y se les dijo que descansasen todavía un poco de tiempo, hasta que se completara el número de sus consiervos y sus hermanos, que también habían de ser muertos como ellos. Isaías 66:22 Porque como los cielos nuevos y la nueva tierra que yo hago permanecerán delante de mí, dice Jehová, así permanecerá vuestra descendencia y vuestro nombre. (Génesis 3:15 “la descendencia de la mujer” ) Daniel 12:3 Los entendidos resplandecerán como el resplandor del firmamento; y los que enseñan la justicia a la multitud, como las estrellas a perpetua eternidad. Mateo 13:43 Entonces los justos resplandecerán como el sol en el reino de su Padre. El que tiene oídos para oír, oiga. Isaías 66:23-24 Y de mes en mes, y de día de reposo en día de reposo, vendrán todos a adorar delante de mí, dijo Jehová. Y saldrán, y verán los cadáveres de los hombres que se rebelaron contra mí; porque su gusano nunca morirá, ni su fuego se apagará, y serán abominables (Génesis 3:15 “La descendencia de la Serpiente”), ellos serán abominables para todos. https://bestiadn.com/2020/01/15/jesus-jamas-le-dijo-a-los-injustos-dios-te-ama-tal-como-eres-y-punto/

AIME IMAGINE DESIGN

Mylène Lehoux

We Are On The Road

Voyageurs du Monde

Quantième Art

Linguistique, cinéma, écriture… Histoires de mots, mots d'images, mots d'histoires

Nadiia`s stories

Hello, everyone! My name is Nadiia, you probably noticed, I have another blog about healthy eating and sports, it is my passion) As for this blog, I just decided to share my thoughts, my feelings. Do not judge, I am not a professional writer, I just trying to express myself.

Ça me revient - Christophe Guitton

Souvenirs d'enfance - années 70's

ON THE ROAD TO EQUALITY

Si le voyage forme la jeunesse, en tant que jeune femme le voyage m'a émancipé. Ce blog à pour objectif de promouvoir l'égalité des genres par le voyage et encourager les jeunes femmes comme moi à partir seule sereinement.

BlogBoxe

- Journal en temps réel -

3 x 3 = Mada

Nous 3, partis pour 3 ans à Madagascar

Sandra En mode E.K.O

Blog d'une Maman Nature Toulousaine

Le Sous-Bock

Un blog et des bières

Mémoire d'Europe

Europe au quotidien Mémoires partagées.

%d blogueurs aiment cette page :